(c) La Gazette du Centre Morbihan – 16 Juin 2021

Mue par une intention d’améliorer le quotidien des élèves et de leur apporter son soutien, l’Apel a de belles réalisations à son actif et de beaux projets en perspective.

De part et d’autre d’un graffe réalisé par les élèves de troisième, dans la cour de l’établissement, Anne-Claire Guillome, présidente de l’Apel du collège Notre Dame de la Clarté, à gauche et Stéphanie Intem, trésorière, à droite. (©La Gazette du centre Morbihan.)

Anne-Claire Guillome, présidente et Stéphanie Intem, trésorière, sont en poste depuis deux ans au sein de l’association des parents d’élèves du collège privé La Clarté à Baud. L’association compte une dizaine de membres.
 » Un aspect important de notre rôle est d’être porte-parole aux conseils de classe. En quelque sorte collecteurs de doléances, nous pouvons alerter ici et mettre en lumière là, proposant un éclairage différent qui permet d’expliquer une situation, de la démêler le cas échéant « , explique Anne-Claire Guillome, présidente de l’association.

Au bureau d’information sur l’orientation, le BDI, les membres de l’Apel assurent aussi, par une présence régulière, une animation le midi.

 » Nous veillons au renouvellement des revues afin que les informations que les collégiens y trouvent, soient toujours actualisées. Nous les aidons dans leurs recherches sur leur orientation future, leur indiquant dans quelles revues, ils pourront trouver les informations recherchées. »

Paniers de basket et buts
Améliorer le quotidien des élèves, c’est ce que permettent les fonds de l’association. C’est ainsi que cette année l’association a fait appel à un graffeur professionnel pour permettre aux élèves de troisième, de réaliser des graffes dans la cour de l’établissement, » devenue ainsi plus attrayante, attractive et davantage à leur image », précise Stéphanie Intem, la trésorière.

« Nous avons aussi investi dans des paniers de baskets et des buts de foot qui seront installés dès que la commission de sécurité nous le permettra, au terme de la construction, encore en cours, du nouveau bâtiment ».

Covid, actions possibles et finances
La situation sanitaire a eu de multiples répercussions.  » Les enfants ont été touchés par le Covid, surtout au premier confinement avec l’école à la maison qui n’a été facile à vivre, ni pour eux, ni pour les parents. Après, tout a été mieux supporté « , précise la présidente.

« Depuis le début de la pandémie, nous n’avons pu nous réunir. Nous échangeons par mail. Juste avant Noël, nous avons pu maintenir notre vente de chocolats et début décembre, celle des photos de classe, prises en septembre 2 020. Bien sûr, les rentrées financières ont été moindres. La situation n’est pas alarmante, mais il ne faut pas que la situation s’éternise ».

Gourdes souvenir
En effet, habituellement, l’association organise diverses actions qui égrainent l’année scolaire, telle une vente de crêpes à la chandeleur. Début mars de cette année, l’Apel a eu l’idée de proposer des gourdes souvenir illustrées des graffes des 3e. Si l’opération n’est pas renouvelée, des stocks demeurent et sont toujours en vente.

Eu égard à la situation sanitaire, Il est encore compliqué pour l’association de se projeter.