Notre-Dame-de-La-Clarté. Des projets ambitieux.

Le Télégramme – Le 11/09/2018

Sandrine Simonney, la directrice du collège Notre-Dame de La Clarté, vit « une rentrée sereine ».

293 élèves répartis en onze classes, pour 23 enseignants (dont six nouveaux) et six agents, ont fait leur rentrée au collège Notre-Dame-de-La-Clarté la semaine dernière. Entretien avec Sandrine Simonney, la directrice, qui dévoile les projets de l’établissement.

Comment qualifiez-vous cette rentrée ?

Elle est sereine, c’est ma deuxième année, j’ai donc une lecture plus précise des enjeux : l’accueil et la confiance que je mets dans cette rentrée prennent tout leur sens. Cinq mots la résument : humain, exigeant, rigoureux, travail, partage.

Le collège Notre-Dame de La Clarté va encore s’agrandir ! (ELISABETH PERRET)

Quel est votre projet pédagogique ?

Il y a un changement au niveau du suivi des élèves, avec des commissions scolaires hebdomadaires, pour les accompagner dans leurs réussites, mais aussi leurs échecs, afin de trouver ensemble des solutions : il s’agit de les remettre sur les rails par le biais d’un contrat, l’élève devenant acteur au cœur de ce dispositif.
Nous allons travailler sur le thème « Les richesses : quelles sont celles qui nous aident à grandir ? ». Nous parlerons aussi de bienveillance et de confiance. J’attends de mon équipe qu’elle donne le meilleur d’elle-même pour un collège humain et exigeant. Nous avons atteint 94 % de réussite au diplôme national du brevet, dont 43 % de mentions Très bien ; tous les élèves de 3e ont obtenu l’orientation choisie.

Un projet immobilier est-il prévu ?

Nous allons implanter un nouveau bâtiment le long de la route sur deux niveaux dans l’enceinte du collège. Ce projet va modifier l’entrée, qui sera plus accueillante, esthétique et fonctionnelle. Il comptera trois salles spécialisées (sciences, laboratoires, salle de musique) au rez-de-chaussée, trois salles de classe à l’étage. C’est un investissement financier conséquent. La construction est prévue en début d’année prochaine, la fin des travaux pour la rentrée 2020-2021.