Les élèves de 4e développent leur esprit critique

Ouest France – Le 12/04/2018

Nathalie Bedouet et Jean-Philippe Montiton ont analysé le journal télévisé.

Nathalie Bedouet, professeur de français du collège Notre-Dame de-la-Clarté, a organisé, avec une classe de quatrième, une étude sur l’éducation aux médias et à l’information.

Le projet
Comment s’informer à l’ère de l’immédiateté du numérique ? C’est à cette question que Nathalie Bedouet, professeur de français du collège Notre-Dame de la Clarté, s’est proposée de répondre avec ses élèves de 4es.

Plusieurs intervenants ont expliqué leur démarche d’un côté ou de l’autre de la caméra. Philippe Lucas, par exemple, était venu à deux reprises, courant mars.

« C’est un réalisateur de films documentaires, notamment pour le magazine Littoral diffusé sur France 3 », explique le professeur.

À partir du film Les zandis à la plage, les collégiens ont découvert la manière dont est fabriqué un film documentaire. « Les élèves ont réfléchi aux différentes étapes et analysé les intentions du cinéaste. » Les élèves ont aussi abordé le vocabulaire audiovisuel.

L’information décortiquée
« Dans un second temps, les élèves ont fait un exercice destiné à montrer les différences qui peuvent exister entre les faits et le récit qu’on peut en faire », précise Nathalie Bedouet.

Les collégiens ont ensuite rédigé leurs propres commentaires illustrant un reportage muet provenant d’une agence de presse.

« Tout ce travail a mis en évidence l’influence du discours sur la perception des images. » Dans la pratique, les collégiens n’ont en effet pas tous interprété les images de la même manière.

Jean-Philippe Montiton de l’association lorientaise J’ai vu un documentaireest intervenu lundi, sur la découverte de la fabrication d’un journal télévisé et les règles utilisées.

« J’ai fait l’historique du journal télévisé en montrant même le premier reportage qui concernait le survol de Paris en montgolfière, en 1949 », confie l’intervenant.

« Acquérir un esprit critique »
Il a également proposé un documentaire, dans lequel on voit une équipe de journalistes faire un reportage. « Cela montre le travail pour produire de l’information dans un temps très court, de la traiter sans prendre parti », souligne le professionnel.

Différents génériques et titres de journaux télévisés ont permis de montrer les différences entre les chaînes pour traiter l’information.

« Tout ce qui a été appris répond à plusieurs objectifs. D’abord, à acquérir un esprit critique face à la multitude d’images diffusées, ensuite, à faire plusieurs exercices autour de l’information notamment la rédaction d’un fait divers », explique Nathalie Bedouet.

Un reportage est également envisagé selon des points de vue différents et avec utilisation de l’image à l’aide des tablettes numériques. « Le résultat de leur travail sera exposé au centre de documentation du collège », annonce l’enseignante.

Pour certains élèves, comme Liselotte, Maewenn et Eva-Mary, l’aventure se prolonge au sein de la rédaction du journal du collège.