Judo – Chloé Pastre, « La Marabunta des tatamis »

Le Télégramme – Le 19 mai 2019

Chloé Pastre est championne de France Ugsel judo dans sa catégorie.

Chloé Pastre, 13 ans, licenciée au Dojo baldivien, est devenue, le week-end dernier, à Besançon, championne de France de judo de l’Ugsel (fédération sportive éducative de l’enseignement catholique), en catégorie minimes moins de 48 kg. Elle s’est illustrée au sein de la délégation bretonne, remportant brillamment cette compétition « par immobilisation » face à une autre Bretonne. Le collège Notre-Dame de La Clarté l’y avait inscrite, après des sélections régionales à Rennes. Entretien.

Quel est votre parcours ?
« J’ai commencé le judo à l’âge de 4 ans au babydo à Languidic. Suite à un déménagement sur Camors, j’ai rejoint le Dojo baldivien, avec mon frère Mathieu et ma sœur Eva, où je suis les cours d’Erwan Davigo.
PUBLICITÉ
Ma famille me surnomme la « Marabunta des tatamis » (horde de fourmis dévorant tout sur leur passage). J’évolue en catégorie minimes (12-13 ans), je suis championne du Morbihan en 2018 et 2019, vice-championne de Bretagne en 2018 et 2019, j’ai participé deux fois au championnat de France minimes en région parisienne en décembre 2018 et mars 2019. Ma saison n’est pas encore terminée, je combattrai encore le 25 mai au championnat de France en équipe, à Villebon sur Yvette (Essonne) ».

Quel soutien recevez-vous ?
« Celui de mes copains de 4e du collège Notre-Dame-de-La Clarté et de l’équipe enseignante, mais aussi celui du dojo baldivien. Il fait partie d’un regroupement de clubs au sein de l’Association Judo Morbihan (AJM), ce qui me permet de m’entraîner quatre fois par semaine : le lundi à Languidic, le mercredi à Baud, le jeudi à Inzinzac, le vendredi à Caudan. Je prépare actuellement toutes mes techniques pour passer ma ceinture noire et faire ainsi partie des huit collégiens bretons qui rejoindront le pôle espoirs de judo de Rennes, à la rentrée prochaine en 3e ».

© Le Télégramme