École de La Clarté. De la grande cuisine !

Le Télégramme – 07 juillet 2017

Véronique Lanet et Florian Mentec ont remporté le grand concours culinaire « Nos chefs ont du talent ».

Depuis huit ans, la société de restauration collective Convivio, de Bédée (Ille-et-Vilaine), prestataire au sein de l’école Sainte-Anne et du collège Notre-Dame-de-la-Clarté, organise un grand concours culinaire, « Nos chefs ont du talent ». Florian Mentec, chef de cuisine, et Véronique Lanet, commis, ont remporté cette édition le 23 juin, parmi les huit binômes finalistes, mettant ainsi à l’honneur la restauration au sein de ces deux établissements scolaires.

Du lapin à la casserole…
Cette année, il s’agissait, conformément au thème « Rien ne sert de courir… une arrivée à point », de cuisiner un lapin pour dix personnes, avec un budget de 10 € par convive. « J’ai choisi de préparer un carré agrémenté de légumes frais, avec une touche sucrée-salée, nougatine-graines de lin. L’animal, un lapin noir de Kervor, était issu de l’entreprise baldivienne Bretagne Lapins. Nicolas Auffret, directeur commercial, et Guillaume Janson, chef de production, m’ont accompagné du début jusqu’à la fin du concours, comme Dominique Le Pallec, responsable des chefs gérants sur le Morbihan », a expliqué Florian.

… et un dessert festif
Il s’est aussi attelé à la seconde épreuve surprise pour le dessert, à réaliser en une heure, sur le thème « Cirque et fête foraine », avec un commis tiré au sort : « J’ai apprécié l’efficacité de Nathalie ». À 33 ans, originaire de Quéven, Florian est un des 250 chefs gérants au sein de ce groupe familial qu’il a intégré il y a neuf mois. Après avoir suivi son cursus au lycée Jean-Guéhenno de Vannes, et obtenu un bac professionnel, puis suivi une formation complémentaire dispensée par Joël Moreau. Meilleur ouvrier de France, il a d’abord exercé son métier dans de prestigieux restaurants gastronomiques de la région.

« Faire bien manger en m’adressant aux enfants »
« Je me suis inscrit à ce concours, c’était pour moi un nouveau challenge, je voulais poursuivre cette dynamique », confie le talentueux chef, qui a souhaité donner un autre sens à sa carrière, en rejoignant le milieu scolaire : « Une opportunité de suivre mon credo, faire plaisir, faire bien manger, mais cette fois-ci, en m’adressant aux enfants, car à travers eux, je touche aussi les parents ! ». Le brillant binôme baldivien ne pourra pas concourir avant trois ans, mais pense déjà à l’avenir, car comme le dit Véronique Lanet, par ailleurs ancienne collégienne de La Clarté : « C’était une très belle aventure, enrichissante, qui nous a aussi permis de rencontrer des collègues ».

© Le Télégramme